Les notes du Grand Prix de Singapour 2022

Un résultat entériné plusieurs heures après la course, des cadors qui ne sont pas infaillibles… Le Grand Prix de Singapour a rendu un verdict assez inattendu. En voici les notes.

Le départ du Grand Prix de Singapour 2022 de Formule 1 sous la pluie.
À l’heure où sont écrites ces lignes, Sergio Pérez est le vainqueur du Grand Prix de Singapour (©REUTERS)

Les tops

Sergio Pérez : 9

C’était tout simplement son jour. À Singapour, Checo a livré une prestation parfaite pour décrocher un quatrième succès en carrière, et pas des moindres. Après Bakou en 2021 et Monaco plus tôt dans l’année, le Mexicain semble se distinguer comme le roi des circuits urbains.

Aujourd’hui, c’est un envol parfait qui a donné à Pérez l’opportunité de décrocher cette victoire. Dans des conditions piégeuses, le pilote n’a commis aucune erreur de pilotage tout au long des deux heures de course. Alors, pourquoi n’obtient-il pas la note de 10 ? Ses errements derrières la voiture de sécurité pourraient lui valoir très cher… Affaire à suivre dans les prochaines minutes (ou heures ?).

Daniel Ricciardo : 7

Enfin du positif pour Daniel Ricciardo ! Tout n’a pas été parfait, loin de là : l’Australien s’est une nouvelle fois démarqué par son manque de rythme face à son coéquipier, qui l’a une nouvelle fois totalement dominé. Mais dans une saison si compliquée, et sur un circuit qui lui promettait un week-end difficile, le simple bilan comptable doit donner le sourire à Ricciardo.

Après des mois de galère (et quatre Grands Prix hors des points), le natif de Perth n’a commis aucune erreur sous la pluie de Marina Bay. Si son rythme en gommes tendres était décevant, Ricciardo décroche la cinquième place de ce Grand Prix un peu fou, soit son meilleur résultat de l’année. Enfin !

Le casque de Dabiel Ricciardo pour le Grand Prix de Singapour 2022.
Enfin un résultat positif pour Daniel Ricciardo (©DR)

Lance Stroll : 7

Daniel Ricciardo a signé son meilleur résultat de la saison à Singapour… tout comme Lance Stroll ! Dans les rues du micro-état, le Canadien nous a prouvé, comme si nous ne le savions pas encore, qu’il était capable du meilleur comme du pire. Souvent habitué au deuxième cas de figure cette année, Stroll a réalisé une course sans la moindre erreur. Ses qualités sous la pluie sont bien connues, et sur le circuit le plus compliqué de l’année, le numéro 18 a parfaitement su les gérer.

Il devient aujourd’hui le deuxième pilote à battre Sebastian Vettel, à voiture égale, à Marina Bay (après Kimi Räikkönen en 2016). Le pilote est parvenu à résister à l’Allemand, et dans des conditions qui ne rendaient pas les dépassements faciles, Stroll a rendu une excellente copie. Désormais, le plus dur reste à faire : maintenir cet état de forme jusqu’à la fin de la saison pour passer l’hiver l’esprit tranquille.


Les flops

Lewis Hamilton : 3

Dimanche très compliqué pour Lewis Hamilton, après un samedi héroïque. Déjà le plus rapide lors de la première séance d’essais le vendredi, le Britannique s’emparait de la troisième place sur la grille, à un demi-centième de seconde du poleman Charles Leclerc. Avec des conditions changeantes demandant de l’expérience, autant dire que le septuple Champion du monde avait un coup à jouer.

Lewis Hamilton a-t-il connu son pire Grand Prix de Formule 1 de 2022 à Singapour ?
Le pire Grand Prix de 2022 de Lewis Hamilton ? (©Planet F1)

Finalement, il n’en fut rien. Doublé par Carlos Sainz au départ, l’incapacité à tenter une manœuvre a frustré le pilote. Tantôt remonté contre son écurie (après un choix de pneus qu’il jugeait mauvais), puis désolé (après une sortie de piste qui aurait pu lui coûter l’abandon), une nouvelle erreur intervenait lors d’une attaque sur Sebastian Vettel en fin de course. La septième place était à sa portée : il devra finalement se contenter de la neuvième. Sans doute la pire course du pilote depuis un bon moment…

George Russell : 3

Le Grand Prix de Singapour ne s’est pas mieux passé du côté de son coéquipier, à la différence que George Russell a été hors du rythme dès la Q2. Initialement onzième sur la grille, l’installation d’une nouvelle unité de puissance le renvoyait en queue de peloton. Et dans de telles conditions, l’attaque devenait la seule option.

Malheureusement, un excès d’engagement le voyait prendre l’échappatoire du virage 7. Une erreur qui ruinait sa course et le poussait à faire le pari des slicks, mais bien trop tôt. Certainement remonté, le Britannique était l’auteur d’une mauvaise manœuvre sur Mick Schumacher, en tassant l’Allemand en bord de piste. Russell se punissait alors tout seul avec une crevaison. « Mister Consistency » (Monsieur Constance en français) n’a pas rendu hommage à son surnom.

George Russell dans les stands du Grand Prix de Singapour 2022 de Formule 1.
George Russell est passé par les stands à quatre reprises ce dimanche, soit au moins deux fois de plus que n’importe qui d’autre (©Motorsport Images)

Yuki Tsunoda : 3

Plus que la course en elle-même, c’est la traversée du désert subie par le Japonais qui lui vaut cette note de trois. Alors que les pilotes tombaient un à un et que le pilote s’était plutôt bien qualifié (au dixième rang), Tsunoda a terminé sa course à cause d’un freinage bien trop optimiste, juste après avoir chaussé les gommes slicks. Comme si la piste s’était asséchée d’un coup.

Nous ne porterons pas de jugement sur une telle erreur, mais il ne s’agit pas de la première erreur totalement évitable de Tsunoda. Le pilote est actuellement sur une série de onze courses sans marquer le moindre point, et maintenant que son baquet est sécurisé pour l’an prochain, Tsunoda doit se libérer. Son Grand Prix national, dès le week-end prochain, l’aidera-t-il dans ce sens ?


Le top team : Aston Martin

Jackpot pour Aston Martin ! Dans un week-end qui ne s’annonçait pas spécialement fructueux pour l’écurie anglaise, les deux pilotes sont finalement parvenus à ramener le meilleur résultat de la saison, avec un total de 12 points. Une collecte qui leur permet de dépasser à la fois AlphaTauri et Haas au classement des constructeurs.

Sans spécialement briller, les pilotes Aston Martin ont simplement accompli ce qu’il est nécessaire de faire dans une course aussi piégeuse : être constants et ne pas faire d’erreur. Plus facile à dire qu’à faire, mais Stroll et Vettel s’en sont superbement sortis. Il est rare de rapporter des réjouissances chez Aston Martin en 2022, d’autant qu’une lourde sanction leur pend au nez après les révélations de dépassement du plafond budgétaire l’an passé. Ce soir, place à la fête : les maux de tête reviendront certainement assez vite…

Aston Martin a réalisé son meilleur week-end de la saison 2022 de Formule 1 au Grand Prix de Singapour.
Meilleur week-end de la saison pour Aston Martin ! (©Feline Lim)

Le flop team : Alpine

Quel dommage pour Alpine, qui ne marque aucun point pour un deuxième Grand Prix de suite. Fernando Alonso, longtemps dans le top six à Singapour, a dû abandonner à cause d’un problème mécanique… tout comme son coéquipier Esteban Ocon, quelques tours plus tard. Dans ce deuxième cas, ce retrait est d’autant plus frustrant qu’en partant 17e (à cause d’un autre problème mécanique la veille !), il aurait été évident de changer des éléments moteur usés. Choix incompréhensible, mais facile à analyser après la course…

Du côté des points, la situation se complique pour Alpine. À cinq Grands Prix du terme de la saison, et alors que l’A522 semble bien plus véloce que la MCL36, c’est bien la monoplace orange papaye de McLaren qui prend la quatrième place du classement des constructeurs. L’écurie franco-britannique devra redresser la barre sur un circuit qui devrait lui convenir le week-end prochain, mais aujourd’hui, Alpine nous a rappelé les Grands Prix que nous aurions préféré oublier : ceux où un très bon résultat était possible, mais où la fiabilité s’est toujours mêlée au programme…

Les autres notes :

  • Charles Leclerc : 7
  • Carlos Sainz : 5
  • Lando Norris : 8
  • Max Verstappen : 6
  • Sebastian Vettel : 7
  • Pierre Gasly : 6
  • Valtteri Bottas : 4
  • Kevin Magnussen : 5
  • Mick Schumacher : 4
  • Esteban Ocon : 4
  • Alex Albon : 3
  • Fernando Alonso : 5
  • Nicholas Latifi : 3
  • Guanyu Zhou : 4

Barème :

0 : week-end marqué par un comportement inadmissible
1 : week-end catastrophique
2 : très mauvais week-end
3 : mauvais week-end
4 : week-end insuffisant
5 : week-end moyen
6 : week-end satisfaisant
7 : bon week-end
8 : très bon week-end
9 : week-end exceptionnel
10 : week-end parfait

Lire aussi

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close