Débat : Williams doit-elle promouvoir Logan Sargeant pour 2023 ?

Surprise de cette édition 2022 de Formule 2, l’Américain Logan Sargeant fait partie des candidats à un baquet en F1 pour l’an prochain. Membre de la Williams Academy, qui devrait avoir un volant vacant pour 2023, Logan Sargeant est-il prêt pour entrer dans l’élite ?

Logan Sargeant pourrait être le prochain pilote de Williams en F1 pour 2023.
Logan Sargeant, le prochain pilote américain de la F1 ? (©Formula Motorsport)

Chris : Logan Sargeant, le candidat idéal pour Williams

En réalité, la question est de savoir pourquoi Williams ne devrait pas prendre Logan Sargeant. En effet, le pilote américain, qui a dû quitter son pays d’origine très tôt pour pouvoir rêver d’une carrière dans le sport automobile, s’est très vite adapté. Champion de karting en 2015, il devient le premier Américain à remporter un championnat FIA dans la catégorie depuis 1978 et Lake Speed. Petit à petit, le Floridien fait ses gammes pour monter échelon après échelon en montrant toujours un niveau de performance convenable.

Deuxième de la F4 au championnat des Émirats arabes unis en 2016, il enchaine avec une troisième place en F4 britannique l’année suivante. L’Américain trace son chemin jusqu’en Formule Eurocup 2.0 où il termine quatrième du championnat. Ses progrès l’amènent logiquement dans la catégorie supérieure, en Formule 3. Si l’année 2019 est difficile et pleine d’apprentissage, l’Américain termine troisième d’un championnat qu’il avait longtemps dominé, avant de perdre le titre de quatre petits points derrière les sensations Oscar Piastri et Théo Pourchaire. Inexplicablement, il reste en F3 pour 2021 avec une saison un ton en dessous malgré quatre podiums.

C’est donc en 2022s que le nouveau prodige américain a enfin accès à la F2 avec un contrat chez Carlin, ainsi qu’un poste de pilote de réserve chez Williams. Et si certains étaient attendus et ont déçu, on ne peut pas dire que ce soit le cas du natif de Boca Raton. Performant d’entrée, Sargeant est actuellement troisième du championnat avec 119 unités et compte déjà quatre podiums, dont deux victoires. Si la malchance ne l’avait pas frappé en Hongrie et en France, il pourrait même être un sérieux prétendant au titre lors de cette fin de championnat. Il est donc de loin le rookie le plus performant de cette saison 2022.

Logan Sargeant lors du Grand Prix de Monaco 2022 de Formule 2.
Le numéro 6 de la F2 pour remplacer le numéro 6 de la F1 ? (©Motorsport Images)

Certains le considèrent encore comme trop juste pour débarquer en F1. L’est-il vraiment ? En réalité, d’autres pilotes de Formule 1 ont eu accès à l’élite avec des parcours bien moins convaincants que Logan Sargeant. À commencer par celui qu’il pourrait remplacer, Nicholas Latifi. En effet, le Canadien a dû effectuer quatre saisons pleines en Formule 2 pour jouer les premiers rôles, sans jamais prouver en F1. C’est également le cas de Guanyu Zhou, Alexander Albon, Nikita Mazepin ou encore Yuki Tsunoda qui ont eu des parcours juniors semblables ou plus compliqués que l’Américain, et qui ont eu la chance de rejoindre la F1.

Personne ne sait si Williams a pris une décision concernant le futur coéquipier d’Alexander Albon pour la saison 2023, bien que la tendance soit à un remplacement. Mais une chose est sûre, Logan Sargeant devra soigner sa fin de saison en F2 pour s’assurer au minima une place sur le podium, et profiter d’une séance d’essais libres aux États-Unis pour se mettre en lumière. Bientôt âgé de 22 ans, Logan Sargeant possède toutes les capacités et le voir intégrer la F1 dans l’équipe pour laquelle il représente l’académie peut-être un choix logique pour Williams en 2023.

Alex : Logan Sargeant, encore un peu juste ?

Si Logan Sargeant fait une belle première saison en F2, à l’image de sa première année en F3, il serait intéressant de le jauger sur sa deuxième année. En effet, en Formule 3, l’exercice 2020 en tant que « redoublant » s’est avéré être plus difficile que prévu. Elle s’explique peut-être par un statut de grand favori, après avoir candidaté pour le titre lors de la découverte de la catégorie. Une pression trop importante pour les jeunes épaules de l’américain ?

Logan Sargeant en Formule 2, au volant de sa Carlin.
L’Américain n’a pas gagné le moindre championnat depuis 2016 (©DPPI / Panoramic)

L’écurie Charouz, plus modeste, joue certes en sa défaveur. Néanmoins, l’Américain a eu des difficultés à s’extirper du peloton malgré une deuxième année où l’expérience jouait en sa faveur. La plupart de ses podiums cette viennent d’ailleurs de la grille inversée. En début de saison, ses bonnes places sur la grille n’ont d’ailleurs pas toujours été converties en podium. Comme toujours, les performances de la voiture jouent en sa défaveur. Mais si jamais il venait à piloter pour Williams, Logan Sargeant reviendra au même stade, sans bénéficier cette fois de grille inversée. Notons toutefois sa bonne constance. Cela ne vous rappelle pas un certain Nicholas Latifi ? À la différence que Logan Sargeant ne possède pas les mêmes moyens que le Canadien.

On en revient également à la gestion de la pression et à sa saison 2020. Alors qu’à la mi-saison, Sargeant paraissait comme le favori pour le titre, le week-end à Monza a tout changé. Bousculé par son coéquipier Frederik Vesti, il doit couper au premier virage et se retrouve au cœur du peloton, vulnérable aux accrochages. C’est ce qu’il se passe lors d’une relance de Safety Car, où l’Américain est renvoyé loin derrière. Le lendemain, il parvient à remonter jusqu’en cinquième position et se bat à nouveau contre Vesti. Au 19e des 22 tours, il se rabat trop tôt sur son coéquipier, crève et termine la course en 24e position. Le pilote perdait gros ce week-end là, et peut-être même sa place en F2.

Depuis, difficile d’observer des coups d’éclat. Du moins, jusqu’à cette saison 2022. Suffisant pour lui permettre d’accéder à la Formule 1 dès 2023 ? Les exemples d’une promotion prématurée sont nombreux. Dans le cas de Sargeant, des expériences récentes montrent une belle régularité, mais encore quelques faux pas qui semble compromettre une montée en Formule 1 après une seule saison en Formule 2.

Oscar Piastri, Théo Pourchaire et Logan Sargeant en conférence de presse.
Osacar Piastri, Théo Pourchaire et Logan Sargeant, le futur de la Formule 1 ? Pour les deux premiers, c’est de plus en plus évident. Le troisième doit encore faire ses preuves (©FIA)

Il serait intéressant de le jauger à nouveau sur une deuxième saison, en tant que favori pour le titre. D’autant que c’est ce qui lui manque : toujours à la lutte pour le championnat, il n’en a plus remporté un depuis le karting en 2016. Là où Théo Pourchaire et Oscar Piastri en sont respectivement à deux (Championnat de France F4 en 2018 et l’ADAC en 2019) et trois (Formule Renault en 2019, Formule 3 en 2020 et Formule 2 en 2021).

Cette nouvelle saison dans l’antichambre de l’élite serait alors une combinaison de ce qui l’avait mis en difficulté. À la fois une deuxième année où il doit prouver qu’il mérite mieux, et en même temps être à la lutte pour le titre pour observer sa capacité à résister à la pression. Un peu à l’image de la saison de Théo Pourchaire cette année. Le tout avec l’équipe avec qui il a couru en Formule 3, Prema ? En parallèle, il resterait dans le jargon Williams pour parfaire son appréhension de la Formule 1 dans le simulateur.

Logan Sargeant est un bon pilote. Il l’a prouvé en karting, en Formule Renault et en Formule 3. Il l’a démontré aussi en battant souvent ses rivaux à la régulière, comme Lundgaard, Piastri ou Pourchaire. Il peut être l’avenir de la Formule 1 de la même manière que ses rivaux en F3. Pour l’instant, il reste encore un léger ton en dessous. Pour faire partie de la grille et surtout, plus difficile, y rester, il doit pouvoir compter pleinement sur le soutien de Williams et ne pas être qu’un remplaçant en intérim en attendant mieux. Les prétendants sont de plus en plus nombreux, mais Sargeant a un potentiel supplémentaire pour s’imposer plus durablement qu’une simple saison. Il le prouve cette année. Mais attention à ne pas griller les étapes.

Lire aussi

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close