Les notes du Grand Prix du Canada 2022

De nouveau au calendrier après trois ans d’absence, le Grand Prix du Canada a connu un week-end mouvementé pour son retour. Max Verstappen accroît un peu plus son avance au championnat pendant que Charles Leclerc limite les dégâts. Pour Carlos Sainz, la première victoire devra encore attendre.

Max Verstappen célèbre sa victoire au Grand Prix du Canada 2022, sous les yeux de Lewis Hamilton, heureux troisième.
Max Verstappen accroît son avance au championnat, en devançant Carlos Sainz et Lewis Hamilton (©DR)

Les tops

Lewis Hamilton : 8

Le retour du septuple Champion du monde sur le podium ! Depuis la première course à Bahreïn, Lewis Hamilton n’avait plus goûté au champagne. En difficulté avec sa monture et souffrant de la comparaison avec son coéquipier, le pilote Mercedes s’est employé dès les qualifications pour hisser sa Flèche d’argent à la quatrième position sur la grille de départ.

En course, c’est un Lewis Hamilton solide avec un rythme au-dessus de ses concurrents du milieu du peloton qui lui a permis de s’assurer une place en troisième position. Auteur d’un beau dépassement sur son ex-coéquipier Fernando Alonso, jamais plus l’Anglais n’a été inquiété pour finir dans le top 3. Ce résultat va-t-il permettre à Lewis Hamilton de se relancer au championnat?

Guanyu Zhou : 8

Le pilote Alfa Romeo retrouve enfin le top 10 ! Après une première course pleine d’espoirs à Bahreïn en début de saison, Guanyu Zhou a connu une suite de saison plus compliquée avec beaucoup de malchance. Le Chinois a su tirer son épingle du jeu ce week-end, déjà en qualification en allant chercher la première Q3 de sa carrière dans des conditions extrêmement difficiles.

Sur le bon chemin, Guanyu Zhou a confirmé ce dimanche avec une course solide marquée par de beaux dépassements en piste, lui permettant d’obtenir la huitième place (après la pénalité d’Alonso) derrière son coéquipier. Les interventions des voitures de sécurité virtuelles ont amputé sa stratégie, l’empêchant de terminer devant son coéquipier. Cela reste un très bon résultat pour lui, en espérant que le pilote #24 puisse enfin enchaîner pour s’affirmer dans l’élite.

Guanyou Zhou sous la pluie du Canada lors de la séance de qualification.
À l’aise dans toutes les conditions, Guanyu Zhou a signé son meilleur résultat en Grand Prix ce week-end (©DR)

Lance Stroll : 8

Décidément, jouer à domicile est un véritable coup de boost pour Lance Stroll. Outre son abandon en 2018, le Canadien a toujours terminé dans les points lorsqu’il a participé à sa course chez lui, et 2022 ne déroge pas à la règle. Malgré une qualification décevante sous la pluie, lui qui est pourtant un spécialiste de ces conditions, Lance Stroll était mal embarqué en 17e position au départ.

Mais en course, le pilote Aston Martin a su profiter d’une stratégie ambitieuse avec un très long relais en hard et un bon rythme, lui permettant de bloquer Guanyu Zhou une bonne partie du Grand Prix pour se hisser dans les points. Avec un peu plus de chance, il aurait même pu finir un cran plus haut s’il s’était arrêté durant la Safety Car. C’est donc avec un point précieux que Lance Stroll repart de son Grand Prix à domicile, sa troisième arrivée dans les points après Imola et Miami.


Les flops

Kevin Magnussen : 4

Comment gâcher une belle qualification en un virage ? C’est l’expérience que le Danois a connue ce week-end au Canada. Après un samedi extraordinaire où il a su tirer son épingle du jeu dans des conditions de pluie intenses, Kevin Magnussen avait placé sa Haas à la cinquième position sur la grille de départ. Un résultat inespéré pour lui et son équipe tant les difficultés de développement se font ressentir du côté des Américains.

Kevin Magnussen au Grand Prix du Canada 2022.
Kevin Magnussen pourra nourrir quelques regrets d’avoir encore laissé échapper de nombreux points (©Haas)

Malheureusement, comme en Espagne et après un bon départ, Kevin Magnussen se porte à la hauteur de Lewis Hamilton et heurte le pilote Mercedes. Une petite touchette pour de grosses conséquences, puisque le Danois est alors obligé de s’arrêter à cause des dégâts sur l’aileron avant, ruinant ainsi tous ses espoirs de points. Finalement, avec une stratégie une nouvelle fois très hasardeuse, il termine 17e et bon dernier de la course, un résultat très loin des attentes après une si belle performance le samedi.

Lando Norris : 4

Lando Norris n’a pas réalisé une mauvaise course en termes de pilotage, mais les outils mis à sa disposition ce week-end lui ont fait vivre un cauchemar. En proie à des problèmes mécaniques sur sa voiture le samedi, le Britannique n’a pas pu s’exprimer en qualification, ayant l’obligation d’avorter sa tentative en Q2 et de rentrer aux stands. C’est donc en depuis la 14e position que le pilote McLaren devait composer pour cette course.

Mais encore une fois, la chance n’a pas tourné en sa faveur. Dans la lutte pour jouer les points, l’écurie de Woking a voulu profiter de la voiture de sécurité virtuelle pour arrêter ses protégés et gagner du temps. Cependant, les pneumatiques n’étaient pas préparés et Lando Norris a été contraint à plus de 36 secondes d’immobilisation. Une erreur qu’une écurie comme McLaren ne peut se permettre, compromettant toute chance de résultat pour un week-end désastreux pour le numéro #4. Dans la voiture la plus lente du plateau en ligne droite (selon ses dires), la remontée était impossible.

Yuki Tsunoda : 3

Yuki Tsunoda au Grand Prix du Canada 2022.
Yuki Tsunoda a commis une grossière erreur en heurtant le mur à la sortie des stands (©DR)

Après un début de saison prometteur, Yuki Tsunoda a semblé retomber dans ses travers lors de ce Grand Prix du Canada. Contraint à partir en dernière position dû à de nombreuses pénalités moteurs, le Japonais n’avait logiquement pas poussé sa voiture au-delà de la Q1 en qualification, d’autant plus dans les conditions qui demandaient aux pilotes de prendre beaucoup de risques pour enflammer le chronomètre.

Cependant, le pilote AlphaTauri avait effectué un début de course encourageant, remontant petit à petit au classement, presque en mesure de jouer les points. Mais sa course s’est arrêtée dans le mur au 49e tour après une erreur de débutant, en bloquant les roues à la sortie de la voie des stands. Une erreur qui peut coûter cher en fin de saison, quand on sait combien de rookies possède Red Bull en Formule 2. Il s’agit d’un avertissement pour le Japonais qui ne devra pas reproduire cela à l’avenir, et qui devra faire preuve de plus de constance.


Le top team : Alfa Romeo

Et de 10 ! C’est le nombre de points inscrits par Alfa Romeo ce week-end, après une course très solide de la part de leur duo de pilote. Une qualification sur la cinquième ligne voyait Guanyu Zhou et Valtteri Bottas en bonne position pour marquer des points, l’écurie confirmant le lendemain sans faire d’erreur.

Auteur d’une bonne stratégie malgré un déficit criant en vitesse de pointe (empêchant notamment le pilote Chinois de dépasser sur une bonne partie du Grand Prix), Alfa Romeo peut se féliciter de voir ses représentants terminer à la septième et huitième position (après l’application de la pénalité de Fernando Alonso). Ce résultat important permet à l’équipe italienne de rester à portée d’Alpine et de McLaren pour le championnat constructeurs, une semaine après les doutes soulevés à la Bakou et la grosse baisse de régime de l’écurie.

Le flop team : Haas

Presqu’à domicile pour ce Grand Prix du Canada, l’écurie américaine a brillé en qualification pour finalement s’éteindre en course. Placer ses deux monoplaces sur la troisième ligne de la grille donnait à Haas l’opportunité de repartir de plus belle après des week-end difficiles. Malheureusement, Günther Steiner et les siens repartent une nouvelle fois bredouille, après une énième désillusion.

Kevin Magnussen et Mick Schumacher lors de la séance de qualification au Grand Prix du Canada 2022.
Pour les Haas, le rêve des qualifications s’est transformé en cauchemar le dimanche (©Haas)

Kevin Magnussen a saboté sa course dès le premier tour en allant se frotter contre Lewis Hamilton, quand quelques tours plus tard, Mick Schumacher, en passe de jouer les points après la meilleure qualification de sa carrière, a vu sa boite de vitesse lâcher… Un zéro pointé pour Haas, pour qui plus rien ne semble fonctionner cette saison. Les débuts idéaux semblent si loin.


Les autres notes :

  • Verstappen : 9
  • Sainz : 8
  • Russell : 7
  • Ocon : 8
  • Leclerc : 7
  • Bottas : 7
  • Alonso : 6
  • Ricciardo : 4
  • Vettel : 3
  • Albon : 5
  • Gasly : 4
  • Latifi : 3
  • Schumacher : 5
  • Pérez : 3

Barème :

  • 0 : week-end marqué par un comportement inadmissible
  • 1 : week-end catastrophique
  • 2 : très mauvais week-end
  • 3 : mauvais week-end
  • 4 : week-end insuffisant
  • 5 : week-end moyen
  • 6 : week-end satisfaisant
  • 7 : bon week-end
  • 8 : très bon week-end
  • 9 : week-end exceptionnel
  • 10 : week-end parfait

Lire aussi

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close