Melbourne, le paradoxe de l’ennui qu’on aime

Malgré de nombreux Grands Prix soporifiques, le circuit de l’Albert Park, à Melbourne, a une place de choix dans le cœur des fans. Les réactions sur les réseaux sociaux, très majoritairement enthousiastes à l’approche de la course, le démontrent. Mais comment expliquer ce décalage, entre l’affection pour cette manche et l’ennui qu’elle propose habituellement ?

Melbourne, une place forte devenue incontournable lors des débuts de saison en Formule 1, réunissant des milliers de fans !
Melbourne, un lieu spécial pour lancer la saison de F1 pour les fans et les pilotes (©Formula1)

Une place de choix au calendrier…

Depuis 1996, le circuit de l’Albert Park a lancé la saison à 22 reprises. Une position au calendrier qui permet d’assister à de nombreuses nouveautés, et ce sur tous les plans. En ce qui concerne les grands changements de réglementation, c’est Melbourne qui a accueilli les révolutions de 1996, de 2009 ou de 2014 (pour ne citer qu’elles).

Même constat chez les pilotes. Les débuts de Michael Schumacher chez Ferrari, de Kimi Räikkönen chez McLaren, de Sebastian Vettel chez Red Bull… Et même les débuts tout court ! C’est à Melbourne que les fans découvraient Lewis Hamilton, qui décrochait son premier podium lors de son premier départ en F1. Quelques années plus tard, Kevin Magnussen répétait cette performance, lui aussi chez McLaren.

Considéré par de nombreux fans comme le Grand Prix inaugural par excellence, Melbourne permet également de voir de nouvelles écuries entrer dans le bal de la F1 pour la première fois. Red Bull y a disputé sa première course en 2005, tout comme Renault qui a signé son retour ici en 2016. Bref, si Bahreïn a ouvert les deux dernières saisons du championnat du monde de F1, les fans qui sont présents depuis quelques années considèreront toujours Melbourne comme le coup d’envoi de la saison.

… à un horaire privilégié.

Si vous avez découvert la F1 après le début de la pandémie, vous n’avez pas encore connu les départs très matinaux. Si certains préfèrent une bonne grasse mat’ et regarder la course en différé, d’autres apprécient ce moment privilégié. Oui, regarder une course à sept heures du matin un dimanche est un privilège !

Se lever tôt pour voir la Formule 1, une sensation que les Européens avaient oublié ces dernières saisons. Pour voir le départ du Grand Prix d'Australie, il faudra être prêt dès 7h du matin.
La F1 à 7h du matin, de quoi faire frissonner dès le réveil ! (©S.Boué / L’Équipe)

Dehors, le soleil se lève à peine. La ville dort encore, les oiseaux commencent à peine à chanter. Vos enfants ou vos parents sont probablement encore au lit. Mais vous, vous êtes déjà bien installés sur votre canapé, une tasse de café à la main, avec toute l’excitation du départ qui s’empare de vous. Dans ces moments matinaux, les fans de F1 sont seuls au monde, et vivent « leur » moment. Un privilège donc, et un charme exclusif aux manches asiatiques et océaniques.

Cela renforce un peu plus le charme du retour de la Formule 1, puisque les fans Européens doivent faire l’effort de se lever à 6h du matin un dimanche pour retrouver leurs pilotes favoris a bord de leurs monoplaces. Cette sensation d’excitation par le retour de la course à Melbourne fait totalement parti intégrante de l’attente du public envers ce circuit si particulier situé dans un magnifique parc.

Le début de belles histoires

Être situé à la première place du calendrier est également l’occasion pour certains d’écrire de belles histoires. Melbourne a connu beaucoup de premières courses et de moments qui ont marqué l’histoire de la discipline, notamment parce qu’ils étaient inattendus. Comme mentionné précédemment, l’Albert Park a vu plusieurs pilotes disputer leurs débuts, mais certains ne se sont pas contentés de faire de la figuration : ils y ont frappé un très grand coup.

Mark Webber sur le podium en Australie, l'une des belles histoires de la Formule 1. L'Australien, à domicile, a su éviter les embuches d'une course à rebondissements pour se classer cinquième de la manche en 2002.
Mark Webber sur le podium de son Grand Prix national, la belle histoire de l’Australien (©Mark Thompson)

Le premier exemple est celui de Jacques Villeneuve. Vainqueur des 500 miles d’Indianapolis, le jeune Canadien n’avait déjà plus rien à prouver sur son continent, lorsqu’il débarque en F1 en 1996. Le futur Champion du monde 1997 réalisait l’exploit de se qualifier en pole pour son tout premier Grand Prix, une performance réalisée à seulement trois reprises dans l’histoire de la discipline. Quelques années plus tard, le nouveau chouchou du public Mark Webber allait étinceler lors de l’édition 2002. L’Australien participait à son premier Grand Prix dans une très modeste Minardi, qui servait souvent de laboratoire pour les jeunes pilotes. Mais dans une course très animée, le futur vainqueur de Grand Prix va vivre un instant extraordinaire en hissant sa voiture à la cinquième place de la course. Cette performance était le meilleur résultat d’une Minardi depuis 1993, et Mark Webber aura l’honneur de monter sur le podium pour sa grande première.

Toujours dans la catégorie des surprises inattendues, l’exemple de Brawn est sans doute le plus marquant. Après une saison intense en 2008 et un changement de réglementation, Ross Brawn reprend une équipe Honda prête à mettre la clé sous la porte. Alors que des centaines de personnes allaient perdre leur emploi, l’écurie va finalement illuminer le monde de la F1 pour sa première course, en signant le doublé. Haas a également connu des débuts étincelants en 2016 pour son premier Grand Prix, avec une belle sixième place pour Romain Grosjean.

Une histoire mouvementée avec le Covid

Malheureusement, depuis 2019, aucun Grand Prix d’Australie n’a eu lieu. La crise sanitaire de la Covid-19 a fait couler beaucoup d’encre, surtout en 2020 à Melbourne. Alors que la F1 s’apprêtait à reprendre, avec le déplacement de tout le paddock sur les terres australiennes, la pandémie est en pleine explosion et McLaren, après des cas de Covid dans son équipe, décide de se retirer de la manche d’ouverture. Cette décision va engendrer une réaction en chaîne, provoquant une panique générale au sein des équipes. En conférence de presse, Lewis Hamilton disait ne pas comprendre ce que le cirque de la F1 faisait ici.

Dans une situation inédite, la F1 a été contrainte d'annuler le Grand Prix d'Australie 2020, une décision peu comprise par les fans dans une pandémie mondiale encore méconnue à cette époque.
L’annulation du Grand Prix d’Australie n’a pas été comprise par les fans au début de la pandémie (©DR)

Après des heures de discussion le jeudi soir, Ross Brawn et la FIA décident de l’annulation de la manche d’ouverture. Un énorme coup de théâtre pour la F1, qui ne reprendra finalement qu’en juillet à Spielberg dans un contexte très particulier. La décision fut grande, et l’Australie était attendue pour 2021 pour reprendre sa place au calendrier. Malheureusement, la pandémie étant toujours présente et les autorités australiennes ne souhaitant toujours pas rouvrir leurs frontières, la course fut une nouvelle fois annulée, malgré une place en fin de saison. Nul doute que l’Australie est la manche du calendrier ayant le plus souffert de cette pandémie.

L’absence du circuit de l’Albert Park se fait ressentir, d’autant plus avec les modifications apportées pour améliorer le spectacle. Rares sont les organisateurs qui écoutent les fans et les pilotes, agissent pour améliorer un tracé. Cette saison, le retour de Melbourne fera partie des moments forts de la saison, avec la découverte de cette nouvelle version rapide et technique. L’engouement est bien présent, reste à savoir s’il en sera de même pour le spectacle.

Lire aussi

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close