Guillaume Capietto : le Français à la tête des succès de Prema

Champions sur les deux tableaux en Formule 2, vainqueur du titre pilote en Formule 3, vice-champion des équipes en Formule 4 italienne : l’année de Prema Powerteam a, à nouveau, été fructueuse. Déjà l’an passé, elle avait réalisé une moisson de trophée impressionnante avec les deux championnats en F2 et en F3 en 2020, pour ne citer que ceux-là. À sa tête avec René Rosin depuis six ans, le Français Guillaume Capietto. Pour Turn One, il nous raconte son année, les projets de l’équipe et son métier de directeur technique.

Guillaume Capietto à la tête de la technique chez Prema.
Guillaume Capietto forme un duo gagnant avec René Rosnin à la tête de Prema (©Prema Powerteam)

Turn One : Quel bilan faites-vous pour Prema dans cette saison 2021 ?

GC : Il est plutôt positif. On a remporté les deux championnats en Formule 2 et le championnat pilote en Formule 3. On n’a pas tout gagné cette fois-ci comme en 2020, mais on a joué le titre jusqu’au bout. Il reste toujours du challenge. Nous avons une procédure bien en place où l’expérience et la jeunesse combinent bien. On fait en sorte que les deux voitures en Formule 2 travaillent ensemble pour éviter les clans.

« Piastri est très facile à vivre et attachant. Jamais un mot plus haut que l’autre »

Comment expliquez-vous les succès à répétition chaque année ?

C’est facilité par le fait que nous avons une équipe dans presque toutes les disciplines en monoplace. Dès la Formule 4, nous avons une équipe en Italie ou en Allemagne, puis en Formule Renault Alpine, et bien sûr les voitures en F3 et F2. Par exemple, Sebastian Montoya a passé son année en Formule 4 italienne. Il devrait faire la saison en FRECA l’an prochain. Pareil pour Hauger qui, après une année en F3, devrait monter en F2 avec nous.

Guillaume Capietto fête la victoire de Nyck de Vries en Hongrie, en 2018.
Guillaume Capietto après la victoire de Nick De Vries en Hongrie, en 2018 (©Prema Powerteam)

Avec quels pilotes gardez-vous les meilleurs souvenirs ?

Tous les pilotes laissent des souvenirs différents. Piastri est très facile à vivre et attachant. Jamais un mot plus haut que l’autre. Charles Leclerc aussi a laissé un bon souvenir, en plus de son titre en Formule 2. C’est pareil pour Pierre Gasly, c’était super de travailler avec lui aussi. Mick Schumacher était très professionnel. Lui aussi a fait toute sa carrière chez Prema. Il a commencé en F4 avec nous en Allemagne en 2016, jusqu’à son titre en F2.

Charles Leclerc et Guillaume Capietto.
Guillaume Capietto garde « un bon souvenir » avec Charles Leclerc (©Prema Powerteam)

Comment gérez-vous la concurrence entre les pilotes dans l’optique des montées en formule supérieure ?

C’est vrai qu’il y a pas mal de demandes. Nous avons toujours des gros choix à faire. L’avantage de toutes ces équipes, c’est que l’on peut observer comment ils s’intègrent. De même que le simulateur et les infrastructures ne changent pas ou peu. De plus, les grandes équipes juniors comme Red Bull, Alpine ou Ferrari, viennent toutes facilement vers nous et on travaille avec tout le monde. Après, il reste encore les problèmes de budget des jeunes qui ne sont pas simples à gérer.

D’autant qu’un paddock est une niche où tout le monde se parle et se connaît…

C’est vrai que ça discute beaucoup entre tout le monde. Il y a toujours beaucoup de tractations dans un week-end. Il faut savoir gérer tout ça à la fois en tant que dirigeant et en tant que pilote. C’est facile de discuter et en même temps quand un pilote est installé dans une structure, c’est difficile d’en partir.

Par exemple, chez Prema, il y a une structure bien en place, notamment en avant-saison. On essaye de se préparer en avance. Comme on a plusieurs équipes, on fait attention à ce que l’environnement soit similaire et que le pilote reste habitué aux outils, particulièrement le simulateur.

Dennis Hauger chez Prema en 2021, en Formule 3.
Dennis Hauger, champion de Formule 3 avec Prema, continuera avec son équipe en Formule 2 (©Prema Powerteam)

Je pense que c’est aussi pour cela que nous avons gagné avec Oscar Piastri, pourtant débutant en Formule 2. On aime associer la jeunesse et l’expérience. En Formule 3, par exemple, on va garder Arthur Leclerc, Jak Crawford avec un jeune en plus [Oliver Bearman a depuis été confirmé ndlr]. Pareil en Formule 2 avec l’arrivée de Hauger. [Sans doute aux côté de Daruvala qui a effectué des essais avec Prema en décembre ndlr]

« L’année 2021 était assez intense. Particulièrement pour nos mécaniciens qui terminaient parfois vers minuit avant d’enchaîner sur une course le lendemain pour 9 heures »

Revenons à cette saison 2021. Avec un calendrier modifié pour la Formule 2 et la Formule 3, comment se sont déroulés les week-ends dans la peau d’un directeur technique ?

Un week-end de Formule 2 et de Formule 3 commence généralement bien avant le week-end. Nous recevons les pilotes chez Prema à l’atelier pour plusieurs réunions afin de préparer le set-up. Nous faisons également plusieurs séances au simulateur. On voit avec eux ce qui leur convient le mieux. Cela leur permet de travailler aussi leurs points de repère.

On arrive dans les paddocks le mercredi. A contrario des équipes de Formule 1, qui ont leur propre motorhome, nous devons monter nos structures. C’est le jour aussi des contrôles des voitures par la FIA et de la pesée des pilotes. Le jeudi, c’est souvent les interviews et les derniers réglages.

Oscar Piastri champion de Formule 2 avec Prema en 2021.
Oscar Piastri, champion de F2 avec Prema en 2021 (©Prema Powerteam)

On attaque le gros du week-end le vendredi avec les essais le matin. Comme nous avons un seul train de pneu pour les essais, les premiers tours sont consacrés à la qualification. C’est pour cela que les tours au simulateur sont très importants, car il y a peu de tour pour les qualifications. Tout le reste est consacré aux longs runs. Il y a peu de temps donc il faut être tout de suite dans le rythme.

En fin de journée ce sont les qualifications puis la première course avec les grilles inversées par rapport au résultat de la veille. À partir de là commence un week-end très rythmé avec les débriefings de la course, la préparation de la stratégie pour la troisième course qui oblige un arrêt. C’est assez intense.

« En 2022, on veut tout gagner »

Trop intense même ?

Honnêtement, oui. C’est pour cela que le format des week-ends change à partir de l’an prochain. Surtout pour les mécaniciens. On finissait rarement avant minuit le samedi après les deux courses de la journée. Sauf qu’il fallait enchaîner dès le lendemain matin tôt, afin d’être prêt pour la dernière course à 9h. On a remonté tous ces problèmes à la FIA et à Bruno Michel, l’organisateur des courses de Formule 2 et Formule 3. Je suis content qu’on ait été entendus.

Pour autant, le calendrier sera tout de même très chargé avec 14 meetings l’an prochain. Ça va être tout aussi intense.

L'Oreca 07 testée avec Prema au Castellet.
Prema a effectué des essais en endurance à bord d’une Oreca 07 (©Prema Powerteam)

Quels sont les objectifs pour 2022 ?

En 2022, on veut à nouveau tout gagner dans les championnats où nous sommes engagés. On aura le line-up pour avec Dennis Hauger qui a fait une super saison en Formule 3. Il y a aussi le projet en LMP2. On sera engagé en European Le Mans Series et en WEC, dans le championnat d’endurance. Nous avons attaqué des essais. L’idée, c’est d’être bien dans le match tout de suite. Cette écurie pourrait être, comme en monoplace, un tremplin pour les pilotes vers la LMH. Et pourquoi pas nous aussi dans cette catégorie par la suite.

Lire aussi

1 réflexion sur « Guillaume Capietto : le Français à la tête des succès de Prema »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close