Le circuit de la corniche de Djeddah à la loupe

Pour la première fois de l’histoire, la Formule 1 se rend en Arabie Saoudite, dans la ville côtière de Djeddah. Un circuit très sinueux et véloce y a été dessiné pour accueillir le cirque le plus rapide du monde.

Le tracé du circuit de la corniche de Djeddah, qui accueille le Grand Prix d'Arabie Saoudite. Avec 27 virages, il s'agit d'un record pour un circuit moderne.
Le circuit ultra rapide de Djeddah, terminé juste à temps pour le Grand Prix de 2021 (©F1)

Fiche technique :

  • Première édition : 2021
  • Situé à Djeddah (Arabie Saoudite)
  • Longueur : 6,174 kilomètres
  • Nombre de tours : 50
  • Capacité : inconnue
  • Plus grand nombre de victoires : Lewis Hamilton / Max Verstappen (1)

Secteur 1 : en recherche de rythme

Les monoplaces entameront le tour DRS ouvert, à toute allure vers le premier virage. Il s’agit d’un gros freinage pour une courbe à gauche, immédiatement suivie d’un virage à droite où les monoplaces viendront frôler le mur. L’une des rares opportunités de dépassement, la ligne droite de départ débouchant sur un freinage fort.

Les monoplaces accélèrent alors sur une courte ligne droite, alors que les pilotes doivent se préparer pour un enchaînement à l’aveugle. Ce sont ces courbes qui caractérisent le tracé de Djeddah : avec des murs pour cerner la piste, les courbes doivent être visualisées et connues dans l’esprit des pilotes. Un virage rapide à gauche, un plus long sur la droite, puis un double gauche et un double droite : voici comment s’assemblent les courbes du premier secteur.

Des vitesses folles entre les murs (la vitesse moyenne sera supérieure à 250 km/h) qui verront les pilotes avoir du mal à se suivre, et où la moindre erreur d’inattention pourrait conduire à un crash. Avec des vitesses au-delà des 240 km/h et des zones de dégagement assez restreintes, les erreurs se paieront au prix fort. Le dernier enchaînement (10-11-12) est tout droit, et l’asphalte à droite de la piste limitera les incidents.

Les travaux du circuit de Djeddah, en Arabie Saoudite, se sont terminés juste à temps. Le virage 13 présente un léger banking, pour augmenter la vitesse.
Le virage 13, légèrement relevé et à pleine vitesse : l’un des plus plaisants du tracé (©DR)

Secteur 2 : des vitesses folles entre les murs

Une courte ligne droite donne lieu au virage le plus plaisant du circuit. À très haute vitesse, les monoplaces s’engageront dans une courbe relevée qui proposera de belles images. La difficulté ? Remettre les gaz le plus tôt possible, sans être trop pressé pour ne pas aller taper le mur en sortie.

Pied au plancher, les pilotes entament leur retour vers la ligne droite de départ. Un premier virage à gauche (qui se passera à fond) donnera lieu à l’une des difficultés du circuit. À près de 300 km/h, les pilotes devront commencer leur freinage dans la légère courbe à gauche du 15, avant de prendre un virage plus serré immédiatement après sur la droite. Cette portion sera primordiale, car la première zone de détection de DRS s’y trouve.

À la sortie, les pilotes entament les virages du 18 au 21. S’il existe donc officiellement quatre courbes sur cette portion, les pilotes ne toucheront jamais les freins, et devraient atteindre les 315 km/h. La première zone de DRS se trouve d’ailleurs ici. Sa fonction ne sera pas de dépasser, mais de rapprocher les monoplaces pour la fin du tour.

Secteur 3 : la préparation des dépassements

Car juste après la fin de cette zone DRS, les pilotes sautent sur les freins pour une nouvelle courbe à gauche, qui donne immédiatement sur un enchaînement rapide. La zone de détection de la deuxième zone DRS se trouve d’ailleurs juste avant ce freinage, alors que les pilotes viennent de fermer l’aileron de la zone précédente.

Le troisième secteur du circuit de la corniche de Djeddah, en Arabie Saoudite, serpente entre les eaux, au bord de la mer Rouge.
Le dernier secteur, à pleine vitesse entre les eaux saoudiennes (©F1)

Les acteurs entameront la seule zone dans laquelle un léger repos sera autorisé. Une ligne « droite » de 900 mètres, qui tourne très légèrement sur la gauche, DRS ouvert. Avec un fort freinage pour conclure cette zone de répit et des monoplaces proches grâces à la zone de DRS précédente, il s’agira, avec le premier virage, de la meilleure section pour tenter une manœuvre. Visuellement, ce secteur proposera également de beaux clichés, la piste étant entourée par l’eau des deux côtés.

Après un dernier virage à 180 degrés, les pilotes reprennent les gaz pour une ligne droite d’un petit peu moins d’un kilomètre. Encore une fois, l’aileront amovible sera disponible (portant le total du circuit à trois sections DRS). Le point de détection se trouvant juste après la fin de la dernière zone, les pilotes n’ayant pas converti leur attaque dans le dernier virage se verront accorder une nouvelle chance au premier virage. Si le circuit semble être très artificiel, force est de constater qu’un travail intelligent a été fait autour des zones DRS pour améliorer le spectacle. Et avec beaucoup de poussière et de sable, ainsi qu’un circuit totalement inconnu des équipes pour cette première édition, le Grand Prix d’Arabie Saoudite pourrait être un véritable feu d’artifice…


Que pensent les pilotes de Djeddah ?

Pierre Gasly : « À en juger par ce que j’ai pu voir sur le simulateur, l’Arabie Saoudite sera extrêmement rapide, avec un grand nombre de virages très rapides, dont certains en aveugle. Je pense que ça va être très compliqué du point de vue de la conduite et il y aura le défi supplémentaire que la surface de la piste soit complètement nouvelle. »

Carlos Sainz : « Bien sûr, à Djeddah, nous n’avons aucune idée de ce que nous allons y trouver. Le circuit semble être très rapide, et nous avons vu que sur ce type de tracé, des voitures comme l’Alpine, la McLaren et l’AlphaTauri resserrent soudainement le peloton. Il pourrait y avoir une bataille très serrée à Djeddah. »

À l’heure où sont écrites ces lignes, aucune monoplace n’a roulé à Djeddah. C’est donc Jarno Opmeer, pilote virtuel pour Mercedes, qui vous emmène sur le Corniche Street Circuit (©Jarno Opmeer)

Lire aussi

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close